CPL & LINKY : conséquence des HFT sur la santé

 

CPL & LINKY : effets nocifs comparable aux rayonnements ionisants* !

CPL Rayonnements ionisants = danger de mort

Rayonnements ionisants = danger de mort

Une étude référencée sur PubMed et relayé par Next-Up, confirme une augmentation alarmante des cas de cancer pour les enseignants d’une école exposés aux HFT (HAUTE FREQUENCES TRANSITOIRES). Les CPL (courants porteurs en ligne) sont source de HFT. Bien que le CPL fasse partie de la cohorte d’appareils émettant des HFT, dans cet article l’accent sera mis en particulier sur cette technologie introduite dans les nouveaux compteurs électriques Linky.

Le risque attribuable de cancer associé à cette exposition aux HFT (CPL et autres appareils) était de 64%. Une seule année de présence dans cette école pour un enseignant augmente le risque de cancer de 21%. C’est très alarmant. Pourquoi ? Parce que les HFT amplifient les nuisances. Là où cela peut causer des cancers, cela va causer plus de cancers. Là où des cancers sont mis en évidence, cela va causer d’autres types de cancers, etc., etc. Les HFT agissent comme un cofacteur « aggravant ».

HFT, c’est quoi ?

Les HFT (HAUTE FREQUENCES TRANSITOIRES) sont générées en particulier par les boîtiers CPL et les lampes fluocompactes mais aussi par les appareils électroniques (téléviseur, laveuse, gradateurs de lumière…). Que faire pour y échapper ? À l’extrême, certaines personnes hyper électrosensibles ont renoncé au tout électronique. Heureusement, pour la majorité d’entre nous, il suffira de retirer le CPL, refuser le nouveau compteur électrique Linky (je l’explique dans l’article), acheter des lampes à LED et non fluocompactes, renoncer aux gradateurs de lumière, éteindre complètement les appareils en veille, ne pas dormir à côté de sa télé, même éteinte, et rester le plus possible connecté à la terre.

CPL, c’est quoi ?

Le CPL (courants porteurs en ligne) se substitue à l’installation d’un câblage réseau informatique. Cette technologie permet d’en faire l’économie en utilisant le câblage électrique existant. Chaque prise électrique peut ainsi devenir une prise réseau pour brancher un ordinateur, une imprimante… C’est très pratique et économique et c’est pourquoi il est généreusement livré avec les nouveaux compteurs électriques Linki (j’en reparle en fin d’article pour refuser ce compteur). Les défenseurs de ce procédé évoquent aussi un avantage pour la santé : il évite d’utiliser le réseau sans fil Wifi ! Mais cet argument n’est plus valable depuis 2008, date de la publication de cette étude. Nous sommes en 2016 et l’information doit passer alors je compte sur vous pour relayer mon article (réseaux sociaux en fin d’article ou sur l’une des 3 « billes » à droite de l’écran).

Avez-vous le CPL chez vous ?

Très certainement si vous êtes équipé de la TV par internet. Les opérateurs livrent le kit avec un petit boîtier CPL pour brancher à internet le décodeur TV qui souvent se situe loin de la prise téléphonique où sera branché le modem. Si c’est le cas, alors la solution c’est de demander à un technicien de vous installer un véritable câble réseau blindé (coût entre 100 et 200 €) qui reliera votre modem à la TV !

Une bonne nouvelle se cache dans cette étude !

Cette étude a confirmé que les champs magnétiques issus de la tension électrique en 60 Hertz (Nota : en France 50 Hz) n’ont montré aucune association avec l’incidence de pathologies cancéreuses. Quel soulagement, nous n’aurons pas à débrancher notre compteur électrique actuel pour revenir à la bougie !! Et c’est heureux car la bougie en se consumant émet des vapeurs toxiques !

Nota : Il est conseillé de dormir et de travailler connecté à la terre pour éviter que notre corps ne devienne un condensateur de tous les champs électromagnétiques environnants (y compris ceux du courant électrique). Pour mon usage personnel, j’ai créé un oreiller connecté à la terre et j’ai un tapis connecté à la terre à proximité de mon clavier d’ordinateur et ça change vraiment la vie.

*Effets des rayonnements ionisants sur l’organisme :

Un rayonnement qui pénètre dans la matière interagit avec les éléments du milieu et transfère de l’énergie. Un rayonnement ionisant possède assez d’énergie pour créer des dommages dans la matière qu’il traverse. Un rayonnement ionisant atteignant un organisme vivant peut endommager ses constituants cellulaires (ADN, organites). Or, tous les jours, nous sommes exposés à une faible dose de rayonnement. Heureusement, dans ces conditions, des mécanismes intra-cellulaires permettent de réparer les lésions produites. En revanche, en cas d’exposition à de fortes doses, ces mécanismes sont dépassés et peut alors apparaître un dysfonctionnement de l’organisme, une pathologie, voire la mort.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Rayonnement_ionisant

 PROCÉDURE POUR REFUSER LE COMPTEUR LINKY

Utilisez le modèle de lettre ci-dessous et mettez impérativement PRIARTEM en copie de cette lettre, soit par courrier à PRIARTEM 5, Cour de la Ferme Saint-Lazare 75010 Paris ou par email à : compteurs@electrosensible.org

MODELE DE LETTRE À ENVOYER

Nom………………………………………………………………………………………………

Adresse Postale ……………………………………………………………………..………

Date ……/……/…

à : ERDF RAB

26 rue de la Villette

69328 LYON CEDEX 03

Références Client :

n° client EDF :

Lettre recommandée avec AR valant mise en demeure

OBJET : Signification de refus d’installation d’un compteur « intelligent » LINKY et des nuisances radioélectriques issues du CPL

Madame, Monsieur,

Je viens d’apprendre ces jours-ci par la presse locale que vous venez de lancer massivement l’installation des compteurs communicants LINKY dans notre département.

Je refuse l’installation d’un tel compteur à mon domicile.

Cet appareil fonctionne en CPL par nature radiative – puisque les installations électriques ne sont pas blindées, avec des fréquences comprises entre 10 et 490 kHz. Or il règne un flou le plus complet concernant ces fréquences et leurs éventuels effets sanitaires. Ainsi, l’ANSES, dans son rapport de 2013, admet qu’il n’existe pas encore de réglementation précise quant aux rayonnements du CPL et que ces technologies sont encore non stabilisées. Plus préoccupant, dans le rapport AFSSET de 2009, les experts recommandaient, en l’absence de données suffisantes et eu égard à l’accroissement de l’exposition dans la bande 9 KHz – 10 MHz, où se situe donc le Linky, «d’entreprendre de nouvelles études, et ceci particulièrement pour les expositions chroniques de faibles puissances permettant de confirmer la bonne adéquation des valeurs limites ». Vous admettrez qu’il s’agit d’une façon très subtile de suggérer qu’il existe plus qu’un doute concernant les vertus protectrices des valeurs limites actuelles, notamment pour les expositions à long terme.

À la demande de l’association nationale PRIARTEM, le ministère de la Santé vient de saisir l’ANSES d’une demande d’évaluation de l’impact du déploiement massif de cette technologie, remettant, par là-même, la question de santé au centre du dispositif.

Dans l’attente du résultat des investigations de l’ANSES, vous ne pouvez garantir l’innocuité de cette nouvelle technologie. Dans ce contexte, l’installation d’un tel compteur ne doit pouvoir m’être imposée.

Par ailleurs, je vous demande de faire le nécessaire pour que l’électricité délivrée à l’entrée de ma propriété soit propre, c’est à dire de me garantir l’absence de rayonnements issus des signaux CPL des installations voisines.

En vous remerciant de l’attention que vous aurez bien voulu porter à ma demande, je vous prie de bien vouloir, Madame, Monsieur, recevoir mes salutations distinguées.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le à votre carnet d’adresses, sur votre Facebook, Twitter… Donnez votre avis ci-dessous dans « commentaires ».

Merci !

Sylvain RAVEAU


Licence Creative Commons
Cet article, publié sur le blog Hollistic-cares, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons – Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification – 4.0 International.

Please follow and like us:

2 thoughts on “CPL & LINKY : conséquence des HFT sur la santé

  • 25 juin 2017 à 11 h 22 min
    Permalink
     

    Je suis très déçu de votre article. M’intéressant au compteur Linky je souhaitais trouver une information sur les fréquences transitoires. Mais rien de tel. Il y a effectivement beaucoup de cas de fréquences transitoires dans notre environnement, mais de quoi parlons nous précisément (quelle fréquence, quelle énergie, quelle durée, quelle distance du corps humain…) Vous me faites penser aux personnes qui dans les années 1970 installaient à l’arrière de leur voiture une petite bande qui frottait sur le sol pour mettre leur voiture à la masse. Ils disaient que cela évitait d’être malade en voiture. Depuis que c’est il passé ? Les suspensions sont de meilleure qualité ? Les gens ne fument plus en voiture ? D’un autre coté pourtant, la plupart des voitures sont équipées d’un ordinateur de bord qui certainement rayonne. Mais je ne vois plus ces petites bandes sur les voitures. Je veux bien être contre le compteur linky, mais pour le moment j’en vois plus d’avantages que d’inconvénients. Battez vous plutôt pour que une fois linky installé, nos factures d’électricité nous donnent à titre indicatif la consommation corrigée de la météo (degrés-jour), afin que nous puissions quantifier efficacement l’effet de nos travaux d’isolation.

    Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *